Les courses d'essai font naître un sourire sur le visage

Journée de la dynamique de conduite

Les courses d'essai font naître un sourire sur le visage

17 novembre 2023, agvs-upsa.ch - Le projet Dynamique de conduite est très apprécié des apprentis et a été créé par l'Association suisse des professeurs d'écoles professionnelles (ASPE). Cette année, l'événement s'est déroulé pour la deuxième fois au Eventcenter Seelisberg UR.​ Cynthia Mira

20231116_fahrdynamik_artikelbild.jpg
Plaisir de conduire et d'apprendre garanti : les apprentis ont examiné de manière pratique les aspects de la dynamique de conduite sur des pistes d'essai. Photos : Benno Stöcklin

Quel spectacle : chaque année, les mécatroniciens d'automobiles de quatrième année peuvent se familiariser avec la dynamique de conduite de manière pratique. Au lieu d'une théorie approfondie, le projet promet des expériences pratiques pures. "Les apprentis découvrent la dynamique de la conduite et font ainsi des expériences importantes sur la manière dont le véhicule se comporte en mouvement et sur les conséquences des erreurs sur le comportement de conduite", explique Rolf Künzle, président de l'ASFA, pour résumer les avantages pour les apprentis. En raison du lien avec la pratique et du plaisir de conduire, la motivation est élevée et le succès de l'apprentissage garanti. Cette année, c'est Martin Ramser, enseignant à l'école professionnelle, qui était responsable de l'organisation. Sur place, Edi Dick et Paul Simon, professeurs d'automobile de longue date et déjà à la retraite, se sont relayés pour prendre la direction des opérations. 


Les apprentis ont effectué des essais en groupe le matin et l'après-midi. Le centre événementiel de Seelisberg possède une piste avec un revêtement blanc glissant. Celle-ci présente des conditions similaires à celles d'une route enneigée. Des essais de freinage ont été effectués avec des Toyota. D'autres modèles, notamment une BMW et une Ford, ont également été utilisés pour un slalom afin de voir comment les voitures réagissaient avec différents réglages. Un autre poste consistait à identifier les défauts. Le concept a été introduit sous cette forme en 2012 à l'aérodrome de Buochs, après de nombreuses années passées à l'aérodrome d'Interlaken, puis brièvement au Tessin.

Felix Buchenberger, enseignant spécialisé à l'école professionnelle de Baden, y participe depuis 2012 avec ses classes de fin d'études. Il explique : "Le comportement des véhicules et la sécurité routière sont fortement influencés par l'usure, les travaux de réparation ou les modifications apportées aux voitures. Dans quelle mesure, c'est ce que les jeunes vivent un par un pendant les tests de conduite". Les aspects de la dynamique de conduite, de la sécurité active, du confort et de l'économie sont au premier plan. "Le comportement du véhicule dans son état d'origine est comparé à une modification réaliste sur différents parcours d'essai. Lors de l'essai routier, il est important de ressentir les différences entre les systèmes intacts et ceux qui ne le sont pas". 

Qu'est-ce que l'on ressent donc lorsqu'un circuit de freinage ou un servofrein tombe en panne ? Que se passe-t-il lorsque la voie est déviée ou qu'un amortisseur de vibrations est défectueux ? Et dans quelle mesure un véhicule peut-il encore freiner en descente sur du verglas ? Les apprentis ont trouvé des réponses à ces questions tout au long de la journée. Mais le projet de dynamique de conduite a aussi une composante sociale, car les membres de la classe et le corps enseignant échangent pour une fois dans un autre environnement, poursuit Buchenberger. Le feed-back a en outre montré que les garçons garderont un souvenir positif de cette excursion. Les informations données par Olivier Mäder, directeur du secteur Formation de l'UPSA, sur les différentes voies de formation ont également été bien accueillies par la relève. "Pour nous, le contact direct est important, nous devons informer les talents sur les nombreuses possibilités de carrière dans notre branche". L'intérêt manifesté à Seelisberg était grand, ce qui nous a permis d'adresser nos messages au public cible, explique Maeder. 

20231116_fahrdynamik_artikelbild3.jpg
"Toutes les tâches étaient très intéressantes pour les apprentis", souligne également Benno Stöcklin, responsable du groupe technique automobile au centre de formation professionnelle de Bâle-Campagne. "Celle qui a permis aux participants d'expérimenter diverses erreurs avec défaillance du circuit de freinage sur différents frottements d'adhérence dans le véhicule a notamment fait naître un grand sourire sur les visages cette année". C'était la deuxième fois qu'il y participait avec une classe. "Vivre la théorie des cours est un complément très précieux à la compréhension technique dans différentes situations de conduite. Lors du suivi, nous avions en outre analysé et discuté du matériel visuel". Il n'y a pas eu non plus de situations dangereuses, a-t-il ajouté. "Les apprentis ont respecté toutes les consignes et ont été très disciplinés". Il serait en tout cas de retour à la prochaine occasion. 

20231116_fahrdynamik_artikelbild2.jpg
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

8 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires