«Se battre aussi contre des moulins à vent et ne jamais abandonner !»

Rétrospective avec René Degen

«Se battre aussi contre des moulins à vent et ne jamais abandonner !»

1 juillet 2024 agvs-upsa.ch – Lors de l'AD de Bâle, René Degen a démissionné du CC. Nous revenons avec ce Bâlois et fan de carnaval sur son passage au CC.

artikel_degen-2.jpg
Avec Schnitzelbank en guise d'adieu : René Degen, membre de longue date du comité central, dans le rôle de «Ueli, dr Knächt». Photos : UPSA-médias de l'UPSA.
 
Monsieur Degen, vous êtes même membre du CC de l'UPSA depuis le dernier millénaire, c'est-à-dire depuis 1999. Comment le métier de garagiste a-t-il évolué au cours de cette ère ?
René Degen : En un quart de siècle, beaucoup de choses changent. À l'époque, nous installions encore des radios dans les voitures, car il n'y avait pas encore de téléphone portable. Un service durait quatre heures et demie et l'huile était encore changée tous les 2500 kilomètres. Pourtant, notre client n'a pas complètement changé pendant tout ce temps : Il est certes devenu plus impatient, mais il aime toujours être roi. Un sourire en guise d'accueil a aujourd'hui le même effet qu'autrefois et favorise la fidélisation du client, qui n'a rien perdu de sa grande importance. A l'époque, les garagistes et les constructeurs étaient encore des partenaires ; les contrats étaient conclus et les promesses tenues par une poignée de main. Et oui, notre travail était apprécié et nous pouvions encore gagner un franc. Aujourd'hui, les garages doivent calculer durement, être innovants et rechercher de bons collaborateurs.
 
Au sein de la commission Service, technique et environnement (CSTE), vous avez développé des prestations pour les garagistes. Quels ont été pour vous les plus passionnants et peut-être aussi les plus réussis ?
Au sein de la CSTU, nous avons développé de nombreuses prestations à fort impact pour aider les garages en première ligne, je pense entre autres à : Quality1 Garantie, Tuttobene et CEA. Il est certain que l'intervention des conseillers de service à la clientèle de l'UPSA a été ou est en outre très fructueuse. Dans toute mon activité, l'environnement a toujours été important pour moi, c'est pourquoi la CST est devenue la CSTU avec le U pour environnement.

artikel_degen_1.jpgLe président de l'UPSA, Thomas Hurter, applaudit après le jeu de piste réussi de René Degen lors de l'AD.
 
Y a-t-il eu des prestations dont vous auriez espéré davantage ?
Malheureusement, notre volonté d'exploiter le partage de voitures n'a pas fonctionné. Après que la collaboration avec les deux fournisseurs de car sharing Sharoo et Mobility n'a pas eu le succès escompté, nous avons dû arrêter cette prestation. Les Suisses ne veulent apparemment pas partager leurs voitures.

Qu'est-ce qui vous manquera le plus ?
Les amitiés gagnées et la possibilité de faire de la politique automobile.

artikel_alle-drei.jpg
Les trois membres de longue date du CC Pierre Daniel Senn, Enrico Camenisch et René Degen. (de g. à dr.)
  Quelle est votre transmission pour la «retraite du CC» et pourquoi ?
Il y a 14 ans déjà, je roulais à l'électricité avec la Nissan Leaf. Mais j'aime aussi me déplacer avec ma voiture à combustion économique, mais ce que je préfère, c'est l'énergie éolienne lorsque je fais de la voile.
 
En tant que membre du CC de l'UPSA, vous avez toujours eu un emploi du temps très chargé, comment utilisez-vous le temps que vous venez de gagner ?
J'ai plus de temps à consacrer à ma famille, à mes petits-enfants et à mes nombreux hobbies.

artikel_degen-3.jpg
Andri Zisler, délégué du comité central et directeur par intérim de l'UPSA, a de son côté rendu hommage à M. Degen, carnavalier bâlois invétéré et fan des Romains, dans des rimes amusantes – déguisé en empereur romain.
 
Quel conseil donneriez-vous à votre successeur ?
De se battre aussi contre des moulins à vent, de ne jamais abandonner et bien sûr de ne pas perdre la proximité avec la base. Au comité central et à la KSTU, nous sommes des combattants expérimentés qui connaissent les soucis de nos membres, cherchent des solutions et s'engagent pour nos membres.
 
René Degen en personne
René Degen est connu de nombreux membres de l'UPSA pour ses légendaires apparitions au Schnitzelbank lors des assemblées des délégués. Ce Bâlois, qui s'est passionné très tôt pour l'e-mobilité, fait partie du CC depuis 1999 et travaille également depuis lors au sein de l'UCTC. Le président de section des deux Bâle (depuis 2018) n'est pas seulement un passionné de voile, il aime aussi cuisiner. Et au cours des 26 dernières années, il a apporté des contributions remarquables au bien-être des garagistes et de leur association grâce à de nombreuses idées, interventions et innovations.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

18 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires