Un bilan intermédiaire positif

25 octobre 2019 agvs-upsa.ch – Le projet pilote de l’UPSA et de Mobility, dans le cadre duquel Mobility utilise des véhicules de garage, se poursuivra jusqu’à la fin du mois de janvier 2020. Bilan et perspectives possibles pour la coopération.



sco. Cela se déroule « à merveille », se réjouit Karl Baumann, qui coordonne la coopération pour le compte de l’UPSA en tant que chef de projet. Pour justifier son assertion, il évoque la longue liste d’attente de garagistes intéressés. Il a dû en faire patienter beaucoup ces derniers mois : « Nous nous contenterons des quelque 60 garages UPSA actuellement impliqués d’ici fin janvier 2020. » Au début, M. Baumann visait 30 à 50 établissements pilotes. Mais la demande fut tellement forte que ce chiffre a été rapidement atteint, et même dépassé.

L’UPSA et Mobility sont des partenaires différents aux objectifs divergents, mais avec un point commun : leur volonté d’utiliser de manière aussi efficace que possible le parc de voitures. La coopérative Mobility, comptant près de 200 000 membres, peut étoffer la flotte qu’elle propose et densifier son réseau d’emplacements avec le concours des garagistes UPSA. Les garagistes peuvent quant à eux toucher un nouveau groupe de clients avec leurs véhicules existants, proposer des prestations de mobilité plus complètes et faire enfin circuler les véhicules jusqu’à présent pas ou peu utilisés.
 
 

Restez informé et abonnez-vous à la newsletter AGVS !
S'abonner maintenant


 

 

En décembre, l’UPSA et Mobility souhaitent faire une analyse approfondie de l’utilisation et étudier notamment la rentabilité des différents garages. Sur cette base, le comité de pilotage, dirigé par le président central de l’UPSA Urs Wernli et le CEO de Mobility Roland Lötscher, décidera si le projet pilote sera transformé en collaboration permanente ou non. 

En août, les deux chefs de projet Brigitte Buchmann (Mobility) et Karl Baumann (UPSA) ont fait un premier point de la situation : les 60 établissements pilotes ont pu communiquer leurs retours à l’aide d’un questionnaire et d’un séminaire. Le chef de projet UPSA se réjouit non seulement d’un taux de réponse de 78 % à son enquête, mais aussi de chiffres positifs. Les voitures avaient en effet parcouru plus de 100 000 kilomètres à la fin juin. Karl Baumann : « Nous avons donc atteint le premier objectif du projet pilote : faire circuler des véhicules immobilisés. » 
 
La liste d’attente reste ouverte
Les résultats de l’analyse détermineront si la coopération entre l’UPSA et Mobility se poursuivra après janvier 2020 et sous quelle forme. Karl Baumann, chef de projet UPSA : « Au final, l’opération doit valoir le coup financièrement pour les garages. » L’Uranais est optimiste. Il estime en effet que la collaboration sera maintenue. Les garagistes intéressés sont priés de le contacter (karl.baumann@agvs-upsa.ch) : « Nous serions ravis d’ajouter d’autres entreprises à notre liste d’attente. Si le projet se pérennise, Mobility et l’UPSA décideront s’il est intéressant d’ouvrir de nouveaux emplacements et en détermineront la localisation. Nous informerons les garages de nos conclusions.» 
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires