Corona-Ticker Éducation

 

Bonnes nouvelles pour les apprentis de l'UPSA

9 avril 2020 metiersauto.ch – Jeudi saint, le Conseil fédéral a approuvé les solutions proposées par le groupe de travail national PQ 2020. L’UPSA s’apprête à déposer sa demande relative aux formations initiales techniques, qui prévoit une procédure de qualification raccourcie avec moins d’épreuves pratiques.​

Plus d'informations.


Parmelin: «La formation des apprentis est l’une des choses qui me tient à cœur»

20 mars 2020 upsa-agvs.ch – Comme le Conseil fédéral l’a annoncé vendredi lors de sa conférence de presse, il met 32 milliards de francs supplémentaires à la disposition de l’économie en difficulté. Cette enveloppe est également destinée à soutenir les apprentis.

cst./pd. L’actuelle crise du coronavirus affecte tous les salariés, y compris les apprentis. Mais ils ne sont pas oubliés dans cette situation extraordinaire: lors de la conférence de presse, le ministre de l’Économie Guy Parmelin a souligné la grande importance attachée aux personnes en apprentissage: «Les entreprises doivent également pouvoir demander le chômage partiel pour leurs apprentis afin d’éviter qu’ils ne perdent leur place d’apprentissage.» Il n’est pas acceptable que certaines entreprises licencient à présent leurs apprentis, a déclaré le conseiller fédéral Guy Parmelin. «Je le souligne ici, parce que la formation des apprentis est l’une des choses qui me tient à cœur.»

Qu’est-ce que cela signifie pour les entreprises? Les pertes de travail en lien avec les mesures de lutte contre le coronavirus doivent désormais «également être comptabilisables pour les personnes en contrat d’apprentissage». Après les nombreux gros titres négatifs de ces derniers jours, voilà une bonne nouvelle pour les quelque 8000 apprentis de la branche automobile suisse!

L’UPSA a rédigé deux fiches récapitulant les principales informations concernant la réduction de l’horaire de travail et le droit du travail à l’intention des garagistes et de leur personnel.


 

Covid-19 : procédures de qualification dans la formation professionnelle initiale

19 mars 2020, pd. Vous trouverez, en PDF, la circulaire les informations concernant les procédures de qualification dans la formation professionnelle initiale. Nous contacterons le SEFRI (Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l'innovation) et l’usam (Union suisse des arts et métiers) et vous informerons à nouveau prochainement.

Cliquez-ici pour plus d'informations.



Annulation des examens des domaines de compétences – printemps 2020

18 mars 2020, pd. Vu la situation actuelle liée au coronavirus, nous ne pourrons définitivement pas organiser les examens des domaines de compétences Z prévus du 23 mars 2020 au 22 avril 2020.

Cliquez-ici pour plus d'informations.


Appel lancé par les partenaires de la formation professionnelle à tous les acteurs de la formation professionnelle

18 mars 2020, pd. En ce mardi 17 mars 2020, les partenaires de la formation professionnelle (Confédération, cantons et organisations du monde du travail) se sont accordés sur une démarche commune à l’échelle nationale.

Les points généraux les plus importants de cet accord sond ici.   

Ici sont les éléments de communication sur le Coronavirus, écrit par le Conférence suisse des offices de la formation professionnelle.
 


Télétravail: poursuivre l’apprentissage malgré l’interruption des cours

16 mars 2020 metiersauto.ch – Dans les écoles professionnelles, l’enseignement en classe est dès à présent suspendu. Les élèves doivent poursuivre l’apprentissage à la maison de manière autonome. Les responsables de la formation professionnelle sont priés de les soutenir dans cette démarche.​




abi. Le coronavirus bouleverse la formation professionnelle: dès maintenant et jusqu’au 19 avril au moins, dans certains cantons même jusqu’au 30 avril, l’enseignement en classe n’aura plus lieu. Les cours interentreprises (CI) et la formation professionnelle supérieure sont également concernés par la décision du Conseil fédéral. 

Les écoles professionnelles doivent donc emprunter de nouvelles voies, car la suspension de l’enseignement en classe ne signifie pas qu’elles ne doivent pas honorer leur mission de formation à l’égard des apprentis, comme l’indique Olivier Maeder, chef du service Formation et formation continue et membre de la direction de l’UPSA. La solution? Des formes d’apprentissage et d’enseignement numériques, soit l’enseignement à distance, des devoirs, des classes virtuelles, etc. 

Dans ce contexte, la priorité est accordée aux classes de dernière année qui se soumettront prochainement à la procédure de qualification (PQ). Celle-ci doit d’ailleurs absolument être maintenue pour éviter que quiconque termine sa formation sans diplôme.

Précision importante: l’interruption des cours dans les écoles professionnelles ne signifie pas que les apprentis travaillent un jour de plus dans l’entreprise. «Au contraire, dans ce contexte de suspension de l’enseignement en classe, et à défaut de spécifications contraires du canton, les apprentis devraient saisir cette occasion pour travailler la matière et faire leurs devoirs», affirme Olivier Maeder. «Étant donné que, selon le contrat d’apprentissage, l’entreprise est responsable des apprentis, l’apprentissage en télétravail se déroule en accord avec le responsable de la formation professionnelle compétent.» Ceci s’applique aussi aux lieux de formation alternatifs, soit à quelque 8000 apprentis UPSA qui poursuivront l’apprentissage à distance un à un jour et demi par semaine.

A contrario, l’enseignement pratique des CI ne peut pas être transposé à domicile. Dans ces créneaux, les apprentis travailleront donc dans l’entreprise.

Pour beaucoup d’entre eux, le télétravail est une nouveauté absolue. Les formateurs sont donc invités à les soutenir au mieux, à les motiver et, le cas échéant, à les accompagner de près pour que l’enseignement à distance soit une réussite. Par exemple, les formateurs ou les entreprises peuvent régulièrement faire le point avec les apprentis sur le travail scolaire réalisé à la maison. «Il est important que les formateurs montrent de l’intérêt pour le travail des apprentis et leur demandent des nouvelles», ajoute Olivier Maeder. 

Les cours de la Business Academy sont aussi concernés par la décision du Conseil fédéral et sont donc tous suspendus jusqu’au 19 avril au moins. «Nous informerons tous les participants avec plus de précision», précise Olivier Maeder.

 

Restez informé et abonnez-vous à la newsletter sur les métiers automobiles !
S'abonner maintenant

 


 

Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Commentaires