«AutoScout24 et Car For you seront maintenues»

Arrêt au garage avec Gilles Despas

«AutoScout24 et Car For you seront maintenues»

7 octobre 2021 agvs-upsa.ch – Des personnalités passionnantes issues de la branche automobile évoquent l’actualité et les stratégies. Aujourd’hui, c’est au tour de Gilles Despas, CEO de Scout24 Suisse SA. Les sociétés de médias TX Group et Ringier, l’assureur la Mobilière et l’investisseur financier General Atlantic ont annoncé en septembre la fondation d’une joint-venture, à laquelle seront notamment intégrées les plates-formes de com-merce AutoScout24 et Car For You.

20210924_despas_artikelbild.jpg
Aujourd’hui, la Silicon Valley engrange déjà plus de 70% des dépenses publicitaires des entreprises suisses » : Gilles Despas, CEO de Scout24 Suisse SA. Photo: Scout24

sco. Monsieur Despas, avec AutoScout24 et Car For You, les numéros 1 et 2 des plates-formes suisses de commerce automobile en ligne feront partie de cette nouvelle joint-venture. Qu’est-ce que cela signifie pour les concessionnaires et les garagistes?
Gilles Despas, CEO de Scout24 Suisse SA et CEO désigné de la nouvelle joint-venture:
 Dans un premier temps, rien. Tout reste comme avant. À moyen terme, cela signifie que les con-cessionnaires pourront profiter d’une plus grande force d’innovation. Nous voulons générer une valeur ajoutée pour nos clients, mais aussi pour nos utilisateurs. Ces derniers doivent pouvoir trou-ver aisément le véhicule souhaité et les concessionnaires, vendre leurs véhicules, neufs ou d’occasion, de manière efficace et rapide.

Les deux marques continueront-elles d’exister ou fusionneront-elles prochainement?
En principe, les deux marques seront maintenues. Ces deux plates-formes comptent un très grand nombre de clients et des millions de visiteurs chaque mois. Nous voulons tous les conserver, natu-rellement.

Il ne serait guère judicieux de poursuivre des développements séparés chez AutoScout24 à Flamatt et chez Car For You à Zurich. Les deux plates-formes se doteront-elles du même socle technique?
Nous ne pouvons pas encore le dire. Nous devons d’abord faire ce que nous avons à faire et mettre l’entreprise sur les bons rails. Ensuite, nous nous occuperons de stratégie et d’autres tra-vaux pour les plates-formes. Ce n’est qu’après cela que nous nous pencherons sur les questions opérationnelles. Opter pour des développements séparés n’est pas mauvais en soi. Nous avons besoin d’investissements ciblés dans la numérisation des chaînes de valeur. Cela nous permettra de continuer à améliorer l’«expérience client», c’est-à-dire le processus d’achat. Mais à l’avenir, nous obtiendrons davantage de résultats avec les mêmes investissements. 

Les places de marché de TX Group, Ringier et la Mobilière ont connu une forte croissance ces der-nières années. Où voyez-vous encore un potentiel de croissance sur un marché aussi saturé que la Suisse? 
Nous pensons que le marché suisse a encore un fort potentiel de croissance. De plus, le marché évolue relativement vite. Si l’on observe le marché automobile, en particulier, pas mal de choses vont encore changer. Je pense à la mobilité électrique. Ou à la flexibilité des abonnements auto-mobiles par rapport à l’achat ou au leasing d’une voiture. De ce côté-là, il y a de toute façon encore du potentiel. Mais c’est aussi le cas pour l’immobilier et les services financiers, qui font aussi partie de notre joint-venture.

Jusqu’ici, Autoscout24 occupait une excellente position sur le marché. Elle s’améliorera encore dé-sormais avec Car For You. Quelles répercussions cela aura-t-il sur la politique des prix vis-à-vis des garagistes?
Voyez-vous, Autoscout24 est en bonne position quand il s’agit de publier une petite annonce pour une voiture. Mais une publication sur la plate-forme, de la rédaction de l’annonce à la vente du véhicule, coûte en moyenne plus de 50 francs à un concessionnaire. L’insertion d’une annonce nu-mérique sur Autoscout24 n’est qu’une des mesures de marketing auxquelles il recourt. La plupart des concessionnaires investissent bien plus d’argent dans le référencement payant (SEA) sur Google, bien que nos plates-formes soient des instruments de vente très efficaces. La politique des prix dépendra toujours aussi du service et de la portée croissante que nous offrons. C’est ainsi aujourd’hui, et ça ne changera pas à l’avenir.
Feld für switchen des Galerietyps
Bildergalerie

Ajouter un commentaire

7 + 6 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Commentaires